Mémento de la randonnée

Respirer l’air frais des Alpes, jouir d’une vue imprenable, bouger...  Il n’est dès lors pas surprenant que la randonnée en montagne compte parmi les loisirs les plus populaires en Suisse. Elle n’est toutefois pas sans risques.

Lancée en 2013 pour une durée de trois ans, la campagne «Prêt pour la rando?» attire l’attention des randonneurs sur les multiples exigences de cette activité en montagne. Son message: il existe une randonnée adaptée à chacun, à condition de respecter certaines recommandations, qui garantissent à la fois plaisir et sécurité!

Pourquoi cette campagne?

Le moindre faux pas et c’est la chute. Des chaussures inadaptées, une préparation insuffisante, un itinéraire trop exigeant, de la précipitation en raison d’un orage menaçant: autant de causes qui peuvent être à l’origine d’un accident. La randonnée en montagne n’est pas une promenade de santé. Sur un chemin de montagne, on peut chuter de plusieurs dizaines de mètres. Chaque année, on recense près de 9000 accidents lors de randonnées en montagne, dont une quarantaine sont mortels. La plupart d’entre eux pourraient être évités si les randonneurs attachaient plus d’importance

à la préparation

à leur propre évaluation

à leur équipement

au contrôle

en cours de route.

 

La campagne poursuit un objectif: moins d’accidents lors des randonnées en montagne.

Itinéraire

  • Date
  • Distance
  • Altitudes et dénivelées (montée et descente)
  • Type de randonnée: randonnée journalière, circuit, sommet, sur plusieurs jours, etc.
  • Point de départ, destination, principales étapes intermédiaires
  • Type(s) de chemin (chemin de randonnée, chemin de montagne, chemin de randonnée alpine)
  • Autres exigences et conditions
  • Pauses
  • Chemin du retour
  • Participants: nombre, numéros de téléphone portable, expérience et condition physique

Déplacements / hébergement

  • Aller
  • Lieu de rassemblement
  • Retour: dernière possibilité
  • Nuitée: réservation d’un hôtel ou d’une cabane

Météo

  • Prévisions
  • Température
  • Risque de précipitations, d’orage
  • Evolution de la météo au cours de la journée

Equipement

  • Sac à dos
  • Chaussures de randonnée
  • Vêtements: protection contre la pluie, pullover chaud ou veste, bonnet, gants
  • Protection contre le soleil: lunettes, chapeau, crème solaire à haut indice de protection
  • Nourriture et boisson en quantité suffisante
  • Carte de randonnée
  • Téléphone portable chargé avec les numéros d’urgence
  • Pharmacie de poche
  • Couverture de survie
  • Couteau de poche

 Evaluation, itinéraires alternatifs

  • Ma planification est réaliste et adaptée (horaire, capacités personnelles, équipement, etc.).
  • Je me suis informé sur les exigences et les prévisions météo. J’ai prévu des itinéraires alternatifs (p. ex. raccourcis) si nécessaire.
  • La randonnée en montagne envisagée est possible dans les conditions actuelles. J’ai un bon sentiment.
  • En cas de randonnée en groupe: les compétences en matière de préparation de la randonnée et de responsabilité du groupe sont définies. Tous les participants sont informés et motivés.

Vous sentez-vous en bonne forme physique aujourd’hui? Et par rapport à hier, à la semaine dernière, à l’an passé?

Où vous situez-vous techniquement? Avez-vous toujours le pied sûr

Etes-vous stressé dans la vie quotidienne? Etiez-vous récemment malade? Avez-vous des soucis?

Est-ce l’une de vos premières randonnées en montagne cette année?

Comment vos compagnons de randonnée se sentent-ils physiquement? Quelles sont les capacités du participant le plus faible?

Si vous randonnez en groupe, choisissez impérativement une randonnée qui convienne à tous!

Pour qu’une randonnée en montagne soit moins exigeante, vous pouvez:

  • la raccourcir (autre chemin de randonnée, remontée mécanique, etc.)
  • diminuer la dénivelée
  • opter pour un itinéraire alternatif afin d’éviter les passages difficiles
  • faire de plus longues pauses ou répartir la randonnée sur deux jours en dormant en montagne
  • randonner avec des personnes qui tiennent compte de vos besoins et prennent au sérieux vos doutes
  • randonner sur des itinéraires bien desservis et peu isolés (remontées mécaniques, arrêts de car postal, restaurants et cabanes)
  • opter d’emblée pour un itinéraire plus facile (p. ex. chemin de randonnée en lieu et place d’un chemin de montagne, itinéraire sans dénivelée au lieu d’un sommet à gravir, etc.)

Si vous aimez randonner seul, optez pour des itinéraires peu engagés et peu isolés. Signalez votre départ à une tierce personne et indiquez-lui votre itinéraire.

Si vous ne souhaitez pas randonner seul ou si vous voulez emprunter un itinéraire exigeant, joignez-vous à un groupe accompagné. Il est recommandé de faire appel à un guide de montagne pour les sorties d’alpinisme.

Auto-estimation de la condition physique

Songez à vos dernières randonnées en montagne. Posez-vous les questions suivantes:

  • Quelle était leur durée?
  • Quelle était la dénivelée à la montée et à la descente?
  • Quelle distance ai-je parcourue?
  • Me restait-il encore des réserves à l’arrivée ou étais-je épuisé?
  • M’a-t-il fallu plus ou moins de temps que l’horaire mentionné sur les panneaux indicateurs ou dans le descriptif de la randonnée?

Optez pour un itinéraire qui devrait vous permettre d’avoir encore quelques réserves à l’arrivée. Au début de la saison ou après une plus longue interruption, commencez par une randonnée courte et facile dont l’itinéraire permet des raccourcis ou de faire demi-tour à tout moment.

Lors de la planification horaire, tenez compte du fait que la condition physique décline avec l’âge.

En montagne, le climat est plus rude et le temps change vite. Le rayonnement solaire est plus intense en montagne. Emportez des vêtements chauds et de quoi vous protéger de la pluie même en été et lorsque le temps est beau au départ. Il est recommandé d’appliquer un système de couches:

  • La couche dite de confort est en contact direct avec la peau. Portée près du corps, elle est constituée de laine ou de fibres textiles modernes qui évacuent rapidement la transpiration et gardent la peau au sec.
  • Vient ensuite la couche dite de chaleur. Faite de fibre polaire ou de laine, elle transporte l’humidité vers l’extérieur et assure simultanément une température corporelle agréable.
  • La couche supérieure est dite de protection. Elle protège du vent et de la pluie, évitant au corps d’être détrempé et en hypothermie. Elle est le plus souvent constituée d’une membrane respirante, imperméable et coupe-vent.

Une carte actuelle peut être utile à des fins d’orientation.

N’oubliez pas une pharmacie de poche, une couverture de survie et un téléphone portable pour les cas d’urgence.

Liste de contrôle

  • Sac à dos avec une ceinture ventrale (pour les randonnées journalières, un modèle de 20 à 30 l suffit). Le poids du sac à dos rempli ne devrait pas excéder 15 à 20% du poids corporel.
  • Chaussures de randonnée robustes adaptées à l’itinéraire; les avoir assouplies précédemment si elles sont neuves
  • Vêtements adaptés aux conditions rencontrées en montagne à cette saison: protection contre la pluie, pull chaud ou veste, bonnet, gants
  • Protection contre le soleil: lunettes, chapeau, crème solaire à haut indice de protection
  • Nourriture et boisson en quantité suffisante
  • Carte de randonnée (topographique)
  • Téléphone portable chargé avec les numéros d’urgence
  • Pharmacie de poche (médicaments personnels compris), couverture de survie
  • Couteau de poche
  • Evtl. sous-vêtements de rechange
  • Evtl. bâtons télescopiques
  • Evtl. GPS
  • Evtl. boussole et altimètre
  • Evtl. sifflet

 

Pharmacie de poche (contenu de la trousse de secours plein air de la Rega)

  • 1 masque de bouche-à-bouche
  • 1 carte pour l’extraction de tiques
  • 4 lingettes nettoyantes pour plaies
  • 1 pansement spray imperméable
  • 2 compresses stériles
  • 2 pansements anti-ampoules
  • 2 pansements pour écorchures
  • 2 pansements pour brûlures
  • 1 étui de pansements
  • 1 bande rafraîchissante «Coolfix»
  • 1 bandage de maintien 6 cm x 3 m
  • 1 bande de gaze pour doigts 4 cm x 50 cm
  • 1 set comprenant des ciseaux, une pince à échardes et une épingle de sûreté
  • 2 paires de gants en nitrile résistant à la déchirure
  • 1 couverture de survie en aluminium
  • 1 ruban adhésif de fixation 2,5 cm x 5 m
  • 1 tube de crème solaire
  • 1 boîte à médicaments

  • Faites régulièrement des pauses, à savoir toutes les 1 à 1½ heures, et à chaque fois que votre concentration se relâche.
  • Hydratez-vous beaucoup, même si vous n’avez pas soif.
  • Les barres de céréales, les fruits secs ou le sucre de raisin sont des sources d’énergie rapides en cas de chute de la glycémie.
  • Avez-vous prévu de manger dans un restaurant de montagne? Alors faites-vous plaisir, mais consommez les boissons alcooliséesavecmodération.
  • Des petitspas et un rythmedemarcherégulier permettent d’économiser des forces à la montée et ménagent les articulations à la descente.

Assurez-vous que vous respectez votre horaire et contrôlez l’évolution de la météo.

  • Vérifiez régulièrement votre position pour savoir si vous respectez votre horaire. Vous pourrez ainsi opter à temps pour un autre itinéraire, un raccourci, l’interruption de la randonnée ou une autre alternative.
  • Si le tempssedégrade brusquement, faites demi-tour à temps ou mettez-vous à l’abri. Si des nuages d’orage se forment, interrompez la randonnée le plus vite possible.
  • Ne quittez pas les chemins balisés. Restez sur les cheminsde randonnéeofficiels même si des traces ressemblent à des raccourcis. Nombre de ces «chemins» ne sont pas entretenus ou se terminent en cul-de-sac.
  • Si vous vous êtes égarés, restezen groupe et retournez au dernier point connu. Attendez d’avoir une meilleure visibilité ou cherchez de l’aide.

 

Si nécessaire, faites demi-tour à temps.

En cas de malaise soudain ou d’autres difficultés, ne prenez pas de risques et n’allez pas au-delà de vos forces. Faites demi-tour à temps.

  • Les pentes d’herbe, de neige ou d’éboulis raides sont plus sûres à la montée qu’à la descente. Evitez si possible les champs de neige restante.
  • Si vous randonnez en groupe, ne perdez de vue aucun membre du groupe et veillez régulièrement à ce que les derniers ne perdent pas trop de terrain ou attendez-les.
  • Contournez calmement les troupeaux et à une distance suffisante. Tenez les chiens en laisse.
  • Si vous rencontrez des chiens de berger, restez calme pour que le chien comprenne que vous ne représentez pas une menace pour le troupeau. Contournez le troupeau à distance.
  • Laissez passer les vététistes sans les gêner inutilement dans leur progression.
  • Evitez toute chute de pierre. Les couloirs et les cannelures sont particulièrement dangereux. Des températures élevées, la fonte des neiges, un vent fort, des animaux ou d’autres randonneurs peuvent causer des chutes de pierres. Ne restez pas stationné sous des zones friables. Faites des pauses dans des endroits sûrs.

Les partenaires de la campagne sont Suisse Rando, le bpa – Bureau de prévention des accidents, les Remontées mécaniques suisses, la caisse-maladie Atupri et le détaillant d’articles de sport Athleticum.

Lien vers la page de la campagne avec un concours

www.rando-en-securite.ch

Quelle randonnée envisager? Une bonne préparation permet d'éviter bien des désagréments.
Cette randonnée, est-elle faite pour moi? L'auto-estimation de la condition physique et très importante.
Ai-je emporté tout ce qu'il faut? Des chaussures de randonnée? Protection du soleil et de la pluie? Quoi mettre dans mon sac à dos?
En cours de route: Que faire pour maintenir vos performances physiques et votre concentration?
Vous trouverez toutes les informations sur la campagne sur www.rando-en-securite.ch

Nos sponsors

Sponsors Principaux

Partenaire officiel pour l’équipement