Prudence aux endroits glissants

Chaque année, des accidents – parfois tragiques – ont lieu lors de randonnées en montagne. Dans la plupart des cas, les randonneurs glissent ou trébuchent, et chutent.

Schweizer Wanderwege

Photo: Rémy Kappeler

Le risque que pareilles situations se produisent est élevé dans les passages mouillés ou verglacés, de même que sur les champs de neige résiduelle (névés).

Soyez prudent aux endroits glissants

Les chemins mouillés, enneigés ou verglacés sont glissants. Attention en particulier sur les pierres, lichens, éléments en bois ou racines.

Les points suivants sont essentiels:

  • bien s’informer sur la météo et les conditions de l‘itinéraire
  • porter des chaussures de randonnée robustes à semelle profilée
  • se concentrer et regarder où l’on met les pieds
  • ne pas se laisser distraire par des discussions
  • poser les pieds avec assurance
  • ne pas marcher trop vite
  • ne pas faire de trop grands pas
  • se tenir au garde-corps, à la corde, à la chaîne ou à tout autre dispositif similaire aux passages qui en sont équipés
  • rebrousser chemin ou emprunter un itinéraire alternatif défini au préalable face à un endroit glissant qui n’inspire pas confiance

 

 

Evitez les passages verglacés et les champs de neige résiduelle

Il n’est pas rare que les chemins de montagne traversent des champs de neige résiduelle (encore appelés névés) jusqu’en été. Lorsque la neige est gelée et donc dure, il est presque impossible de parvenir à s’arrêter lorsqu’on se met à glisser – avec un risque d’issue fatale. En automne, de nombreux chemins situés à l’ombre sont verglacés tout au long de la journée.

Les points suivants sont essentiels:

  • se renseigner pour savoir si l’itinéraire prévu n’est pas verglacé et s’il est dépourvu de névés, faute de quoi on optera pour une autre randonnée
  • porter des chaussures de randonnée robustes à semelle profilée
  • emporter éventuellement un piolet et des crampons
  • éviter si possible les névés durs et raides, les contourner ou, en l’absence de l’équipement adapté, rebrousser chemin

Chaque année, en Suisse, une quarantaine de personnes se tuent en le pratiquant, la plupart d'entre elles en chutant dans un terrain pentu. Le mémento de la randonnée conseille donc de bien préparer les sorties, en tenant compte des exigences du parcours, du temps nécessaire et d'itinéraires alternatifs. Il est par ailleurs essentiel de porter un regard réaliste sur sa propre condition physique, mais aussi sur celle des autres membres du groupe, et de s'assurer que tous ont le pied sûr. Le mémento s'articule autour de 4 mots-clés: préparation, évaluation, équipement et contrôle.

voir le mémento de la randonnée

La campagne

Lancée en 2013 et initialement prévue pour trois ans, la campagne «Prêt pour la rando?» a été prolongée pour trois années supplémentaires, grâce au soutien de l’assureur-maladie SWICA, qui en est le principal sponsor depuis l’an dernier. Elle est menée en partenariat par le bpa – Bureau de prévention des accidents, Suisse Rando et Remontées Mécaniques Suisses. Elle donne aux randonneurs de précieux conseils pour que cette activité en harmonie avec la montagne et la nature reste belle et saine.

En 2016, la campagne a mis l’accent sur le danger de chute aux endroits exposés. Cette année, elle se concentre sur les dangers des endroits glissants. La prudence est particulièrement de mise dans les passages verglacés et sur les champs de neige résiduelle (névés). En effet, lorsqu’on se met à glisser, il est quasiment impossible de s’arrêter, avec le risque d’une issue fatale. Avant d’entreprendre une randonnée, il est donc conseillé de bien se renseigner pour savoir si l’itinéraire prévu ne traverse pas de névés ou de passages verglacés. Dans le doute, il est préférable de renoncer et d’opter pour un autre itinéraire.

Lancée officiellement le 22 juin 2017, la campagne se déclinera en différents moyens de communication: des affiches placardées dans les régions de montagne, une vidéo diffusée dans les transports publics, de la publicité en ligne sur des sites en lien avec la randonnée, un flyer et une barre énergétique qui seront distribués aux randonneurs par les entreprises de remontées mécaniques ainsi qu’un site Internet (www.rando-en-securite.ch), qui fournit des informations approfondies et de nombreux conseils. Cette année encore, la campagne sera accompagnée d’un concours permettant de gagner des prix intéressants d’une valeur totale de plus de 30 000 francs. Les participants au «Safety Quiz» découvriront s’ils sont plutôt du genre randonneur prudent ou insouciant.