Aboiements et sons de clochettes

Plonger dans le paysage montagneux, authentique et pittoresque, et dans la végétation aride qui s'étale sur les hauteurs du col de l'ofen n'est guère du goût du randonneur débutant. les discussions de la veille au soir l'ont bouleversé: l'ours, les chasseurs en activité, les chiens de berger...

Jörg Greb

J'ai appris les règles de conduite. S'efforcer de parler pour ne rien dire ou de chanter devrait faire fuir rapidement les éventuels ours, mais pas les chiens de berger. Comment réagir lorsque les brebis apparaissent au bout du chemin et que leurs deux chiens de garde entrent en action et foncent sur moi en aboyant et en grognant? «Lorsque le chien aboie et fonce sur le randonneur, il ne faut plus bouger.» Et dire que les chiens doivent être tenus en laisse ...

Instructions claires pour les randonneurs.

Rester tranquille, ne pas gesticuler, ne pas se détourner, ne pas fixer le chien du regard. «Un tel chien travaille essentiellement de manière autonome et cherche à sentir ce qu'est cette chose étrangère qui vient vers son troupeau», explique maître Jachen Andri Planta. Les chiens de berger soutiennent leur maître ou le rendent presque superflu. Ces chiens sont tout le temps en compagnie du troupeau, parfois tout seuls. C'est une ancienne tradition.

 

 

Déterminer s'il y a danger ou non

Le chien doit apprécier si son troupeau est menacé.

Si un randonneur arrive, le chien doit déterminer s'il y a danger ou non. Le chien ne peut pas saisir rapidement ce que veut l'intrus. Pour en avoir le cœur net, il court vers l'«objet étranger» et aboie. Lorsque sa curiosité est satisfaite et qu'il constate qu'il n'y a pas de danger imminent pour son troupeau, il fait demitour et se calme. Le randonneur peut poursuivre sa route, mais si possible sans passer au milieu des brebis. Il faut absolument éviter de s'en approcher ou de le caresser.

Plus sur ce sujet

Chiens de protection des troupeaux

Troupeaux des vaches allaitantes

www.protectiondestroupeaux.ch