En hiver, le fuchsia s'affiche

Les chemins de randonnée hivernale sont très appréciés et constituent une partie intégrante des stations touristiques qui déploient des efforts considérables pour entretenir les chemins balisés en couleur fuchsia.

Rémy Kappeler

Nous avons beaucoup de travail lorsqu'il neige abondamment», déclare Patrik Emmenegger, responsable des chemins de randonnée de la commune d'Engelberg. Lui et ses deux collègues sortent en plein hiver, parfois même au petit matin, à quatre heures. Ils commencent les opérations de déneigement dans le village, puis se dirigent vers la campagne. L'intervention doit être rapide: «Les randonneurs veulent pouvoir partir dès que le dernier flocon est tombé», explique l'Obwaldien. Mais les villageois ne veulent pas non plus être réveillés par le bruit des machines, ce qui est parfois assez difficile à réaliser.

Des jalons fuchsia dans la neige

Randonnée à l'heure d'hiver

Le balisage fuchsia signale aux utilisateurs que les chemins de randonnée hivernale ont une surface spécialement préparée à cet effet, ne posent aucune exigence particulière aux usagers et qu'ils ne passent pas dans des endroits dangereux comme les pentes exposées aux avalanches. Pietro Cattaneo, de Suisse Rando: «Les chemins de randonnée balisés en jaune sont accessibles en hiver dans des conditions météorologiques favorables. Nous recommandons néanmoins de se renseigner sur place sur la praticabilité du chemin.

Des communes responsables

Les chemins de randonnée balisés en jaune ne sont pas entretenus dans les périodes de neige et glace

Aujourd'hui, les chemins de randonnée hivernale relèvent de la responsabilité des communes, des organisations touristiques et des remontées mécaniques qui signalent et préparent ces chemins. Le Conseil fédéral veut soumettre les chemins de randonnée hivernale à la Loi sur les chemins pour piétons et les chemins de randonnée pédestre. Les cantons devront instaurer des règles uniformes. La date du transfert de ces responsabilités n'est pas encore connue. Mais pour Pietro Cattaneo, une chose est sûre: la loi aura des effets positifs. «Les tracés d'hiver et d'été pourront être mieux coordonnés. La signalisation sera plus simple et plus claire pour les randonneurs.»

Vous trouvez l'article entier dans le magazine RANDONNER.CH 6/2013 www.magazine-randonner.ch