Des pantalons à foison

Rien de mieux qu'un bon nettoyage de printemps, y compris dans sa garde-robe, pour commencer la nouvelle saison de randonnée! Voici des conseils pour trouver la bonne paire des pantalons...

Vera In-Albon

 L'habit de randonnée offrant le plus de diversité est certainement le pantalon. Long, court, pour le trekking, transformable, trois-quarts... «Il y a une paire adaptée à chaque besoin.» L'équipe de testeurs de RANDONNER.CH a pris cette déclaration à cœur et a testé sur le terrain huit modèles. Bilan: les pantalons de randonnée sont aussi individuels que leurs porteurs.

De nos jours, on ne tient pas uniquement compte des souhaits des randonneurs, mais également de leur morphologie et leur sexe. L'époque de la mentalité «taille unique» est définitivement révolue dans le domaine de la randonnée. En effet, les matières proposées sont aussi différentes: «Les femmes préfèrent souvent des pantalons stretch légers, les hommes préfèrent des tissus plus solides», explique Reto Bieler, acheteur chez Transa. Il y a aussi l'écart Nord-Sud. Les pantalons des marques scandinaves sont en général plus amples que ceux d'autres marques. En outre, beaucoup de pantalons sont «open-end», c'est-à-dire que les jambes sont trop longues et peuvent être raccourcies individuellement.

 

Pourquoi pas en jeans?

Cotton kills.

«Cotton kills»: cette devise est très répandue dans le milieu des activités en plein air. Mais pourquoi? Le coton n'est pas adapté aux activités outdoor comme la randonnée, car il fonctionne comme une éponge en cas d'humidité. Une fois qu'il est mouillé, toutes les poches d'air du tissu se remplissent d'eau, inhibant le transfert de chaleur et l'isolation contre la température extérieure. Le coton peut absorber jusqu'à 27 fois son poids en eau. Lorsque les randonneurs transpirent beaucoup ou qu'un orage les arrose, les habits en coton deviennent lourds et mettent beaucoup de temps à sécher. Si les températures sont basses, on risque l'hypothermie et même la mort. Voilà donc l'origine de ce dicton.

So viele wie möglich probieren

La couleur est le nouveau noire.

Retournons au choix : il existe de nombreuses options de pantalons qui permettent de rester au frais. Certains se modifient en short avec une simple fermeture éclair. Des pantalons légers peuvent se retrousser et s'attacher avec un cordon, ce qui évite le problème du bout de pantalon perdu. Une chose est sûre, il faut passer par la case essayage car le confort est primordial. On sentira aussi si le pantalon pince à certains endroits ou ne permet pas de bien bouger. Le tissu doit être agréable au toucher et lorsqu'on le porte. On doit pouvoir se baisser et s'asseoir sans problème. L'équipe de testeurs de RANDONNER.CH conseille aussi de faire quelques pas lorsqu'on essaie un pantalon, pour vérifier notamment qu'il ne fasse pas trop de bruit car certaines fibres modernes s'entendent de loin. Enfin, le modèle doit aussi plaire: ce printemps, les couleurs vives seront de nouveau à la mode. Lisez le teste des huit différents pantalons de randonnée dans le numéro actuel de RANDONNER.CH !

www.magazine-randonner.ch