La femme disparue

Numéro 4/2019

Contenu

  • La femme disparue
  • Chapitre 1: Vals
  • Chapitre 2: St. Gall
  • «Le sort de cette femme m’a fascinée.»
  • Gâteau aux pruneaux et cabane de rêve
  • Écolo et étanche, c’est possible?

Une femme disparaît à Vals sans laisser de traces. Quelques jours plus tard, on retrouve son sac à un arrêt de bus; il contient plusieurs cartes d’excursions et des photos. Impossible pour Mira d’oublier l’incident. Elle traverse la Suisse sur les traces de la disparue et se rend dans les derniers lieux que la femme a visités. Haldenstein, Binn, Zweisimmen, les Franches-Montagnes, le Rigi: plus Mira fait de découvertes, plus sa curiosité s’aiguise. Le temps d’une édition, notre magazine se mue en roman. Une proposition de randonnée accompagne chacun des huit chapitres. Toutes les propositions se trouvent comme d’habitude en fin de magazine et permettent de marcher dans les pas de l’héroïne du roman écrit spécialement pour nos lecteurs par la Bernoise Marina Bolzli.

La femme disparue

Cette histoire est inspirée de faits réels. A l’automne 2016, une femme a disparu sans laisser de traces dans le village de montagne de Vals, aux Grisons. Auparavant, elle avait demandé une chambre à l’hôtel de luxe 7132, mais la couverture de sa carte de crédit était insuffi sante. Ses bagages ont été retrouvés plus tard près de l’arrêt du car postal tout proche. A ce jour, cette femme n’est pas réapparue. Ce récit, basé sur l’incident, se déroule dans des lieux réels. Seuls les personnages sont fi ctifs. Toute ressemblance avec des personnes existantes ne saurait être que fortuite.

Elle s’assied, met son gros orteil dans l’eau et le retire immédiatement. Puis le glisse à nouveau dans l’eau glacée, un peu plus courageusement. Elle passe de l’eau sur ses jambes et ses bras, respire profondément puis, d’un mouvement rapide, plonge le corps tout entier dans l’eau rugissante du bassin où s’accumulent les pierres. En quelques secondes, tous les pores de sa peau se resserrent. Elle sent l’eau glacée sur sa peau, pareille à des milliers de petits clous. Elle compte lentement jusqu’à dix, puis se relève brusquement, saisit la serviette de bain posée sur la rive et s’essuie longuement, jusqu’à ce que la chair de poule ait disparu. Elle se sent fraîche et nette. La dernière neige a fondu, les ruisseaux sont remplis à ras bord, la nature explose. Bientôt, les premiers touristes feront leur apparition...

Chapitre 1: Vals

Mira a mal à la tête. Les enfants ont pleurniché toute la journée, ils étaient dissipés, même quand elle a sorti son arme secrète et raconté son histoire favorite, celle de Flurina et du petit oiseau sauvage. Elle peut enfin apprécier le calme. Bing-bong, bing-bong, ses collègues jouent au pingpong dans la petite arrière-cour et lui font signe de les rejoindre. Mais Mira n’en a pas envie, elle veut regagner sa chambre au plus vite. Elle est pratiquement dans les escaliers qui mènent aux chambres du personnel lorsqu’on lui tape sur l’épaule. «Mira, tu pourrais rester à la réception pendant une demi- heure? Il faut vite que j’aille à la poste avant qu’elle ne ferme.» Ivana lui adresse un regard suppliant. «D’accord », répond Mira, «mais pas plus d’une demi-heure». Pendant la saison, Mira est engagée pour s’occuper des enfants. Elle les surveille pendant que leurs parents se rendent aux bains de l’hôtel ou font de la randonnée. Mais les membres du personnel ont l’habitude de s’entraider quand il y a fort à faire, même si la direction n’apprécie guère de voir des personnes non qualifiées derrière le comptoir de la réception...

Chapitre 2: St. Gall

«Et après?», demande Arno. Assis sur le large rebord de la fenêtre du petit appartement d’étudiante de Mira, il prend un grain de raisin après l’autre et les croque bruyamment avec délice. «Tu ne peux pas arrêter?», lui dit Mira, énervée. «Sortons plutôt, je pourrai mieux te raconter la suite.» Les cours à l’uni reprennent après-demain, mais Mira n’a vraiment pas la tête à ça...

«Le sort de cette femme m’a fascinée.»

L’auteure Marina Bolzli s’est inspirée d’une Allemande disparue à Vals (GR) pour rédiger le roman présenté dans ce magazine. Lors d’une excursion à l’Etang des Royes dans les Franches-Montagnes, la Bernoise raconte comment elle a visité les huit scènes du roman et découvert des lieux idylliques.

Gâteau aux pruneaux et cabane de rêve

Le succès du gâteau aux pruneaux servi à la cabane de Hängela, à Vals (GR), ne doit rien au hasard. Trudi et Nicole Schnider s’investissent avec beaucoup de coeur et de convivialité dans leur auberge de montagne. Elles y servent toutes sortes de spécialités de la région. Un concept «bien-être» qui fait mouche.

Écolo et étanche, c’est possible?

Avant Greta, il y avait Greenpeace: en 2012, l’organisation environnementale a secoué le secteur outdoor. Depuis, la durabilité est un atout. De nombreux fabricants promettent de remplacer d’ici 2020 les per- et polyfluorocarbures (PFC), substances problématiques utilisées pour l’imperméabilisation. Mais durable peut-il vraiment rimer avec imperméable? Notre équipe de testeurs a cherché à le savoir.

Photo: Roman Zaykovskiy / Greenpeace