RANDONNER.CH 1/2016 Mars

Richesses vaudoises

Numéro d'article
R.CH1/2016
Numéro ISBN
977-2296-220004-06
Année de parution
2016
Poids
230
Nombre de pages
79
Auteur(s)
diverse
Taille
21 x 28
Maison d'édition
Suisse Rando
prix
CHF 10.50 (Tarif normal)

Richesses vaudoises
L’éveil du printemps attire les randonneurs dans le Jorat. Au nord de Lausanne se trouve une immense forêt où l’on peut se perdre. Quatre sorties dans une région de randonnée méconnue...

Sordide affaire en terres vaudoises
Le 10 janvier 1868, le meurtrier Héli Freymond est décapité en présence de milliers de curieux, peu de temps avant l’abolition – temporaire – de la peine de mort en Suisse. La randonnée mène sur les lieux des crimes d’Héli ainsi qu’à l’endroit où la foule célébra impitoyablement sa condamnation. On s’attendait manifestement à un grand spectacle, peut-être parce que la peine de mort allait bientôt être abolie.  

La fin du règne des Brigands
Longtemps, les brigands ont sévi dans les bois de la région du Jorat. En ce temps-là, quiconque osait s’aventurer dans les forêts risquait sa vie. Denis Meylan, dit Bouillon, connaît bien les légendes de ces malandrins. Il est le guide idéal pour une virée familiale dans le bois des Brigands, à Thierrens.

Jolis chemins en milieu urbain
La demande de randonnées attractives dans les aires de loisirs de proximité est forte. Dans le même temps, les agglomérations s’étendent et les zones résidentielles ou commerciales sont de plus en plus traversées par des routes goudronnées, monotones et fréquentées. Les associations de randonneurs s’engagent pour rendre tout leur intérêt à ces régions.

La voie salée vers l'or
Autrefois, on ne lésinait pas sur les moyens pour fabriquer et transporter le sel. Car il rapportait gros. En Franche-Comté, il s’avéra utile d’entretenir des canaux de bois afin de transporter l’eau saline, tandis que dans le canton de Vaud, on aménagea des sillons pour acheminer des charrettes. Rencontres authentiques avec l’Histoire le long de la Via Salina.

Toujours sous tension
Les téléphones portables, les tablettes et les GPS doivent aussi fonctionner à l’extérieur. Quand sa batterie se décharge en route, le petit accessoire intelligent devient vite un poids inutile. L’équipe de testeurs de RANDONNER.CH est sortie avec des accus vides et a rechargé ses appareils, sans aucune prise de courant

L'article a été ajouté au panier


Poursuivre les achats Aller au panier